Téléphone :
03.81.47.21.00

Adresse :
33 chemin des Tilleroyes
25000 BESANCON
CENTRE DE CHIRURGIE VISCERALE - Clinique Saint-Vincent - Besançon - 03.81.47.21.00

Chirurgie cancérologique

Cancer du sein

Découvert de façon routinière à un stade débutant (=infraclinique c’est à dire avant l’apparition de symptômes) par le dépistage individuel (=mammographie) , le cancer du sein va être le plus souvent guéri par le traitement qui comporte plusieurs séquences thérapeutiques.

La chirurgie est une étape clé dans la prise en charge moderne du cancer du sein. Elle sera réalisée fréquemment en début de traitement et sera le plus souvent conservatrice (= ablation d’une partie du sein et non pas amputation de tout le sein) donc peu mutilante et associée à une ablation du (ou des) ganglion sentinelle.

Les praticiens du cabinet (Drs Monek et Demaret) présentent chaque semaine à l’Institut Régional Fédératif du Cancer (IRFC) le dossier des patientes qu’ils ont consulté. Toutes les décisions sont validées collégialement avec les cancérologues de l’IRFC en tenant compte des spécificités individuelles discutées lors de la consultation chirurgicale.

Le plus souvent possible en hospitalisation de 24 heures afin de permettre à chacune de retrouver au plus vite un environnement familier et rassurant. Cette “journée chirurgicale” commence le matin par le repérage au Centre de Sénologie de la lésion (=tumeur) à enlever. Puis, nous procédons au repérage et marquage du ganglion sentinelle dans le service de médecine nucléaire au sein de la Clinique Saint Vincent. En début d’après -midi, l’intervention a lieu sous anesthésie générale au bloc opératoire (durée approximative =1 heure). Enfin , nous surveillons les opérées jusqu’au lendemain ou, sauf imprévu, les patientes regagnent leur domicile.

Cette organisation, centrée sur le patient, est bien entendu susceptible d’être adapté à chacun.
Chirurgie conservatrice, concertation pluridisciplinaire, réunion collégiale hebdomadaire, technique ganglion sentinelle, hospitalisation 24 heures, IRFC

Cancer colorectal

Les cancers colorectaux sont le premier cancer par ordre de fréquence dans les deux sexes. (Chez l’homme premier cancer: poumon; chez la femme premier cancer : sein). En France , le dépistage consiste en la recherche de sang dans les selles tous les deux ans à partir de 50 ans (= test HEMOCULT et à partir de 2015 test OC-SENSOR).

Effectivement, plus le cancer est dépisté précocement, plus la probabilité de guérison complète est grande. Quand le test est positif, votre médecin traitant vous adresse vers le gastroentérologue afin que soit réalisé une coloscopie. Si une lésion (polype ou tumeur) est identifiée et localisée, et qu'elle ne peut être otée par les voies naturelles, le recours au chirurgien est indispensable. Les praticiens du cabinet vont alors réaliser le bilan nécessaire, présenter le dossier complet en commission pluridisciplinaire auprès des cancérologues de l’IRFC et prévoir l’intervention chirurgicale.

Celle-ci va être réalisée dans les meilleures conditions de sécurité et de confort actuelles en utilisant tous les moyens et techniques modernes (immunonutrition périopératoire, coelioscopie, techniques de RRAC) . Son but est de traiter complètement la maladie locale (tumeur et ganglions) tout en limitant au maximum les conséquences de l’opération pour permettre une récupération rapide après chirurgie. En effet, dans certains cas, un traitement complémentaire par chimiothérapie sera proposé en fonction de l’analyse des prélèvements opératoires.
Douleurs abdominales, test hemocult positif, coloscopie, polype, chirurgie carcinologique, coelioscopie, récupération rapide après chirurgie RRAC, discussion pluridisciplinaire, IRFC.

Abord vasculaires chambre implantable

Les cancers sont la deuxième cause de mortalité dans les pays occidentaux après les maladies cardio-vasculaires.

Depuis plus de 50 ans sont développes des médicaments anticancéreux de plus en plus performants et de moins en moins toxiques.

Leur administration nécessite néanmoins fréquemment la pose d’un cathéter de chambre implantable afin de faciliter la perfusion du médicament.

Les praticiens du cabinet sont en contact avec les cancérologues et mettent tous les moyens disponibles pour organiser la pose du dispositif dans les meilleures conditions de sécurité et de confort le plus rapidement possible.
Perfusion de chimiothérapie , sécurité et rapidité de pose CIP

Comment nous trouver ?

Les chirurgiens consultent au cabinet médical situé au centre médical Château Galland situé en face de la Clinique Saint Vincent au 33 Chemin des Tilleroyes 25000 Besançon.
Les secrétaires Anne Charlotte, Camille et Sophie vous accueillent du lundi au vendredi de 09 heures à 12 heures et de 14h à 17h15.

Téléphone :

03.81.47.21.00

Adresse :

33 chemin des Tilleroyes
25000 BESANCON
Sortie 58 de la nouvelle rocade ouest N 1057 de Besançon

Horaires de consultations: